27 février 2012

Pierre Hébert fait l’éloge de la candeur



23 mars 2012 à 20h Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean

En mettant en exergue sa fragilité et sa candeur à travers l’évocation d’anecdotes qui ont coloré sa vie, Pierre Hébert réussit à faire ressortir nos propres vulnérabilités pour en rire avec nous. M. Hébert, dont la plus grande fierté est d’avoir pu construire un premier spectacle solo qui lui ressemble, assure avoir beaucoup de plaisir sur la scène. À un point tel qu’une fois le spectacle  terminé… ce ne sera pas fini!

En effet, l’humoriste commence à écrire de nouveaux numéros pour le gala Juste pour rire et il compte en profiter pour tester la réaction du public. « C’est un peu comme si je faisais un rappel. Je préviens les gens que le spectacle est terminé, mais j’invite les personnes qui le veulent à rester un peu pour entendre quelques blagues », explique Pierre Hébert. Les gens qui assisteront au spectacle auront donc droit à un petit boni.

L’importance d’être tata
Pierre Hébert, qui étudiait en psychologie avant de bifurquer vers l’École nationale de l’humour, est convaincu qu’il est important d’être un peu tata dans la vie. C’est d’ailleurs la pierre angulaire de son spectacle : « Certaines personnes font des stupidités de peur de montrer leurs faiblesses. Ça irait beaucoup mieux si nous nous permettions plus de candeur et de naïveté. Personnellement, je me suis toujours servi de l’humour pour désamorcer des situations embarrassantes et ça m’a beaucoup servi ».

Tout ce que raconte M. Hébert dans son spectacle est authentique. Bien sûr, certaines anecdotes sont légèrement amplifiées pour les besoins de la cause, mais tout est inspiré de faits vécus. Une seule fois l’humoriste joue un personnage. C’est pour faire apparaître son fameux Renaud qui a connu tant de succès au festival Juste pour rire.

L’humoriste se défend pourtant d’être égocentrique : « Je mets en évidence des situations personnelles, mais en discutant avec les gens, je constate que mes problèmes correspondent à ce qu’ils vivent. Par exemple, je parle de ma blonde qui a failli perdre la vie après avoir contracté une bactérie rare. Chaque fois, des gens viennent me voir pour me dire qu’ils ont vécu des situations semblables. C’est la même chose pour tous les sujets, que ce soit les soupers de filles, les cérémonials guindés, la première expérience de drogue et la réaction du père, etc. Je fais un tour d’horizon personnel, mais c’est en même temps très rassembleur, car si les situations sont différentes, les émotions sont semblables ».

Pierre Hébert affirme que son but est simplement de générer le rire sans trop de complications. « Je ne veux pas dire aux gens quoi penser, je ne suis pas méchant, la politique ne m’intéresse pas et je n’aime pas les vulgarités gratuites ». Il laisse d’ailleurs les blagues les plus crues à Renaud…

Mais comme tout le monde, l’humoriste a des préoccupations. La déresponsabilisation et la surprotection des enfants l’agacent, ce qui déteint inévitablement dans son spectacle. »   Aujourd’hui, il y a un numéro 800 pour tout et on oublie que plusieurs problèmes peuvent être réglés en utilisant simplement le gros bon sens. Les solutions sont plus simples qu’on pense. Par ailleurs, on surprotège nos enfants en les élevant dans la peur de tout et en nous basant sur des livres pour les parents. Ça donne l’enfant-roi québécois. Finalement, oui, je fais la promotion de certaines valeurs, mais je ne les enfonce pas dans la tête des gens à coups de masse. Mon objectif est avant tout de faire rire », conclut Pierre Hébert.

Les salles pleines dans lesquelles il se produit attestent que pour son premier one man show Pierre Hébert a visé dans le mille.

Article écrit par Yves Mallette

À propos de Entracte

Entrevues et chroniques provenant du magazine L'Entracte! édité par l'équipe de la SPEC du Haut-Richelieu
Cette entrée a été publiée dans L'Entracte!, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *