15 novembre 2011

Lettre aux spectateurs d’Alan Côté

Alan CoteD’ici, je vous salue gens du Richelieu.
Ici, c’est Petite-Vallée, petit village gaspésien de 172 âmes, surtout connu pour son festival en chanson, qui accueille également chaque année des dizaines d’artistes à son théâtre et à son camp de vacances dédié à la chanson.

Moi, c’est Alan Côté.

Je suis de ce village et de ceux qui chantent et écrivent des chansons. Pendant des années, j’ai voué ma création à faire chanter mon village et ses artisans, enregistrant un disque avec l’épicier, le directeur d’école, une infirmière, une aubergiste, une enseignante et un comptable, les Chanteurs du village, avec qui nous nous sommes promenés un peu au Québec mais surtout en France et en Belgique.

Je suis également directeur général et artistique de ce beau projet qu’est le Village en chanson de Petite-Vallée. Et, s’il existe autant de chansons dans cette petite communauté, c’est qu’il y a aussi là-bas des gens qui chantent depuis longtemps. Une légende parle d’une troupe de saltimbanques qui auraient fait naufrage puis fondé le village…

Ces dernières années, j’ai franchi la clôture en m’engageant dans ce projet personnel Chercher son ours -un disque et un spectacle- qu’il me fera plaisir de présenter en escale dans votre cabaret le 1er décembre prochain.

J’écris des chansons depuis mon adolescence. Une rencontre avec le guitariste réalisateur Rick Haworth (Paul Piché, Michel Rivard, Lhasa de Sela, Daniel Bélanger…) a été l’élément déclencheur du projet. Et, c’est ainsi que nous avons enregistré ces chansons avec Sylvain Clavet, coréalisateur du disque à la batterie, Mario Légaré à la basse et ma fille Mathilde au piano… Des amis, chanteurs et musiciens sont venus compléter la production : Michel Rivard, Louis-Jean Cormier de Karkwa, Marie-Pierre Arthur, Bïa…

À quoi ça rime Chercher son ours? D’abord, ça rime pas mal et puis dans cette vie trépidante, où l’on court après tout et rien à la fois, c’est redescendre dans sa tanière en quête de l’essentiel, dans ses petites références du quotidien porteuses d’un souffle universel…

La mer y est bien sûr évoquée, dans le vocabulaire, les personnages et les histoires réels ou fictifs qui jalonnent le spectacle. Des chansons aux ambiances folk, country, tantôt berceuses, tantôt mordantes que je vous invite à découvrir en compagnie de Rick Haworth aux guitares, Mario Légaré à la basse, Sylvain Clavet à la batterie et Mathilde Côté Vaillancourt au piano…

Une invitation, un premier rendez-vous, car on vous donnera le goût de vous pointer à Petite-Vallée pour la 30e édition du Festival en chanson de Petite-Vallée qui se tiendra du 24 juin au 3 juillet. Le passeur de cette édition Michel Fugain et la muse Catherine Major vous y attendront. Les créateurs de chansons sont d’ailleurs invités à tenter leur chance

À bientôt!

Alan

www.festivalenchanson.com.

Cette entrée a été publiée dans Lettre aux spectateurs, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *